Bergson Concordance

This concordance of the Alcan and PUF editions of Bergson’s books is a tool I developed for translating Henri Bergson by Vladimir Jankélévitch, who referred to the Alcan editions for some of Bergson’s books, the PUF editions for others, and sometimes both.
The first column of each table gives chapter/section numbers (where applicable) or the first few words of a paragraph, every five pages or so. The second column lists page numbers in the Alcan edition, the third those of the PUF edition, the fourth those of an English translation. It shouldn’t take more than scrolling a few pages from your reference to one of these and then another few to find the equivalent in another edition. The pagination is (generally) the same for all Alcan editions and, similarly, the same for all PUF editions—including the rather helpful Critical Edition published on the occasion of Bergson’s 150th birthday. The tables should cover any edition you might have, at least for the original French. (An earlier version had links to the Alcan editions on Wikisource, the PUF editions at Gallica, and English translations at Archive.org—this, however, caused the site to be blocked from Google, which is why I have moved the links here.) Again, this was just a writing tool, not much more than a bunch of notes now typed up. Not every paragraph referred to as starting on page # 3/4 starts exactly three quarters down the page, and the line between “bottom of the page” and “last lines” is blurry. I have not verified the concordances since they were first drafted, though I might get around to it some day. Should you find any glaring mistakes, let me know via the Contact page, though.

Abbreviations
t    top of the page
b   bottom of the page
ll   last line(s)

Essai sur les données immédiates de la conscience
Matière et mémoire
Le Rire
L’Evolution créatrice
L’Energie spirituelle
Durée et simultanéité
Les Deux Sources de la morale et de la religion

La Pensée et le mouvant

 

Essai sur les données immédiates de la conscience (1889)

Alcan, 6th ed., 1908 PUF,
9th ed.,
2007
Time and Free Will, trans. Pogson, 1912
Avant-Propos vii-viiii vii-viii xxiii–xxiv
Chapitre premier 1 1 1
Peut-être la difficulté du problème… 5 b 5 b 7 1/2
Pour comprendre comment le sentiment du beau… 10 3/4 10 3/4 13 b
Nous ne pousserons pas plus loin… 15 1/4 15 1/4 19 ll
Nous voici donc amenés à définir… 19 b 19 b 26 1/2
Nous nous sommes bornés jusqu’ici… 23 ll 23 b 31 b
Nous avons étudié à part les sensations… 29 1/2 29 1/3 39 t
Les expériences récentes de Blix… 34 b 34 b 46 2/3
On comprendra maintenant le sens… 41 1/4 41 t 55 t
Fechner est parti d’une loi… 45 1/2 45 1/3 60 2/3
Pour résumer 54 1/2 54 t 72 2/3
Chapitre deuxième 57 56 75
Or, si l’on admet cette conception… 65 t 63b 85 1/2
On aurait tort d’attribuer… 69 ll 68 2/3 91 b
L’école anglaise s’efforce en effet… 75 b 74 1/2 99 2/3
Mais nous éprouvons une incroyable difficulté… 81 1/2 79 b 106 b
Or, précisément pour cette raison… 87 3/4 86 t 115 1/2
Il devient dès lors évident qu’en dehors… 94 t 92 1/2 124
Nos sensations simples, considérées à l’état… 99 1/2 97 2/3 130 ll
Ainsi se vérifie, ainsi s’éclaircie… 104 1/4 102 1/3 137 1/4
Chapitre troisième 107 105 140
Il ne faudrait pas s’exagérer… 115 1/2 113 1/3 150 1/3
Le déterminisme psychologique, sous sa forme… 119 2/3 117 1/2 155 3/4
Le moi touche en effet au monde extérieur… 125 b 123 1/2 163 ll
« Avoir conscience du libre arbitre, dit… 133 1/2 130 ll 173 ll
Mais le déterministe ne se tiendra pas pour battu… 140 1/2 137 ll 183 1/2
Ce qui rend la confusion naturelle, et même… 147 1/2 144 b 192 3/4
Il ne restera plus guère au déterministe… 152 1/4 149 3/4 199
Ainsi entendu, le rapport de causalité… 158 2/3 156 t 207 2/3
Nous pouvons maintenant formuler notre conception… 167 2/3 165 fl 219 2/3
Conclusion 171 167 222
Ici encore un compromis intervient. 175 1/2 171 1/2 227 b
L’erreur de Kant a été de… 178 3/4 174 1/2 232 t
[last page] 184 180 240

[back to top]

Matière et mémoire (1896)

Alcan, 26th ed., 1929 PUF Matter and Memory, trans. Paul & Palmer, 1911
Avant-propos de la septième édition i 1 vii
Or, dès qu’on… vi 2/3 5 1/3 xii 1/3
Chapitre premier 1 11 1
Je vais maintenant… 6 1/4 16 t 7 t
Tout image est intérieure… 11 1/4 21 t 13 1/3
C’est dire que… 17 1/2 27 1/4 20 b
Déduire la conscience… 22 1/4 31 b 26 1/2
Ce n’est pas là… 27 1/4 36 3/4 32 1/2
Quand une lésion… 33 1/4 42 2/3 39 3/4
Le premier de ces… 38 t 47 1/2 45 2/3
Ce troisième argument… 43 1/3 52 2/3 51 b
Mais c’est là qu’une métaphore… 48 1/4 57 1/2 57 2/3
Les choses s’éclaircissent… 53 1/2 62 3/4 63 ll
Telle est la théorie… 58 1/2 67 1/3 69 1/3
Mais par là aussi nous… 63 1/4 72 1/4 75 1/3
Mais notre distinction… 65 1/2 74 1/3 77 b
Chapitre II 73 81 86
I. Les deux formes de la mémoire 75 2/3 83 1/2 87 1/4
Quand les psychologues… 80 1/3 88 t 94 1/2
Ce souvenir spontané… 85 3/4 93 1/2 101
II. De la reconnaissance en général 89 t 96 2/3 105 1/4
C’est dire que nous jouons… 95 2/3 103 113 t
III. Passage graduel des souvenirs… 100 2/3 107 b 118 ll
Mais pour renvoyer… 104 2/3 111 2/3 123 3/4
Fig. 1 108 115 128
1º J’écoute… 113 t 120 134 1/2
Reste à savoir… 117 1/3 124 t 139 2/3
2º Nous abordons… 122 t 128 3/4 145 1/2
Mais interrogeons… 128 1/2 134 b 153 1/3
C’est donc en vain… 133 1/2 139 2/3 159 3/4
En d’autres termes… 139 1/3 145 1/4 166 b
Chapitre III 143 147 170
On chercherait vainement… 148 1/2 152 1/2 176 1/2
Cette impuissance… 152 1/2 156 2/3 181 1/2
Fig. 3 155 159 184
Mais nous sommes si… 161 1/4 165 t 191 2/3
Fig. 4 165 169 197
En sevrant d’aussi… 170 1/3 174 202 3/4
Il s’en faut d’ailleurs… 176 1/4 179 3/4 209 b
Fig. 5 177 181 211
De cette conception… 178t 181 3/4 212 1/3
Mais ce sont là… 183 b 187 1/2 219 1/3
De ces diverses… 188 b 192 1/2 225 1/2
L’idée que le corps… 193 1/2 196 b 231
Chapitre IV 197 199 233
Considère-t-on… 200 1/2 202 1/2 237 t
Une méthode de ce… 206 t 208 t 244 1/4
I. Tout mouvement… 207 2/3 209 1/2 246
II. Il y a des mouvements réels 213 1/2 215 1/3 254
III. Toute division… 218 1/2 220 1/3 259 1/2
IV. Le mouvement… 225 226 2/3 267 1/4
Tant qu’il s’agit… 230 t 231 2/3 273 1/2
Qu’il y ait, en un certain sens… 233 2/3 235 1/4 277 b
Idéalisme et réalisme… 238 2/3 240 284 t
Nous revenons ainsi… 244 2/3 246 291 3/4
Résumé et conclusion 251 253 299
III. 255 1/4 257 t 303 b
IV. 260 1/2 262 1/3 310
VI. 263 1/2 265 1/4 313 3/4
VII. 267 t 268 3/4 318 t
IX. 272 3/4 274 1/3 324 b
3º Mais si l’on… 277 2/3 279 1/4 330 3/4
[fin] 279 1/2 280 b 332

[back to top]

Le Rire (1900)

Alcan, 45th ed., 1938 PUF 2007 Laughter, trans. Brereton & Rothwell, 1911
Préface v v
I 1 1 1
I.I 3 1/2 2 b 3 1/3
I.I 9 1/2 7 t 8 2/3
I.III 22 b 17 1/3 22 1/3
I.IV 30 22 3/4 29 2/3
I.V 37 28 1/2 36 2/3
I.V.I 39 29 1/2 38 1/4
I.V.II 50 1/2 38 49 1/3
I.V.III 58 1/2 43 ll 57 2/3
II 67 51 67
II.I 69 ll 53 1/3 69 b
II.II 78 t 59 1/2 77 ll
II.III 80 1/3 61 t 80
I Prép. 90 b 68 b 90 1/4
II. Inv. 94 b 71 b 94
III. Mais… 97 1/3 73 b 96 1/3
II 104 1/4 78 b 103 1/2
II.I 112 b 85 1/3 112
II.II 115 ll 87 1/2 114 b
Pour résumer… 128 1/3 96 b 126 2/3
III 134 101 132
III.I 134 101 132
En résumé… 147 3/4 111 1/3 145 2/3
Il Suit de là… 164 1/4 123 2/3 161 t
III.II 174 1/2 131 1/2 171 1/4
III.III 179 1/2 134 b 175 3/4
III.IV 184 2/3 138 3/4 180 b
III.V 196 3/4 147 b 194
Appendice 205 155

[back to top]

L’Evolution créatrice (1907)

Alcan, 4th ed., 1908 PUF Creative Evolution, trans. Mitchell, 1922
Introduction i v ix
Faut-il donc renoncer… iv 3/4 viii 1/2 xii 1/2
Chapitre premier 1 1 1
Un objet matériel… 8 1/2 7 b 8 1/2
Maintenant, nous avons… 12 b 11 ll 12 3/4
Par là, un être vivant… 16 1/3 15 1/4 16
L’état présent d’un corps… 21 1/4 19 2/3 20 3/4
Il n’entre pas dans notre… 24 3/4 23 1/4 24 1/2
Or, plus on fixe son… 29 2/3 27 2/3 29 t
Un élément très petit… 33 3/4 31 1/2 33 1/3
En résumé, ceux qui ne… 38 2/3 36 1/4 38 t
Toute fois le finalisme… 43 1/4 40 1/4 42 1/3
L’erreur du finalisme radical… 47 2/3 44 1/4 46 2/3
Nulle part l’impuissance… 53 1/4 49 1/3 51 ll
Indiquons tout de suite… 57 b 53 2/3 56 1/2
Le principe du mécanisme… 61 3/4 57 1/3 60 1/3
La question est difficile à… 67 1/3 62 1/2 65 1/2
Passons donc à l’hypothèse… 70 b 65 b 68 b
En résumé, si les variations… 74 b 69 1/2 72 2/3
Mais c’est précisément de quoi… 78 2/3 73 t 76 1/2
Bon gré mal gré, c’est à un… 83 1/4 77 1/4 80 1/2
Il y a un point, en effet… 89 1/2 83 t 86 b
En soumettant ainsi les… 92 1/4 85 1/2 89 1/2
Nous revenons ainsi, par un long… 95 1/2 88 1/2 93 2/3
Si je lève la main de… 99 t 91 b 96 1/4
Nous avons insisté sur ces… 105 3/4 98 1/4 102 3/4
Chapitre deuxième 107 99 103
Mais, si l’évolution de la vie… 112 1/2 104 1/4 108 1/2
Pour commencer avec le second… 115 1/2 107 111 1/2
Comment alors la plante… 121 1/2 112 3/4 117 2/3
Ce premier coup d’œil jeté… 124 3/4 115 3/4 120 2/3
Ce qui constitue l’animalité… 130 2/3 121 1/4 126 1/3
En résumé… 135 2/3 125 2/3 131 t
Les formes vivantes sont, par… 140 2/3 130 1/3 136 1/4
Il n’est pas contestable… 145 1/3 134 2/3 140 3/4
A quelle date faisons-nous… 149 1/3 138 1/3 144 2/3
On peut conjecturer qu’ils… 153 b 142 1/2 149 t
Quand l’Œstre de Cheval… 158 1/2 146 b 153 3/4
Si l’instinct est, par excellence… 163 1/2 151 1/2 158 2/3
D’autre part, les objets… 168 t 155 3/4 163 1/4
Avec quels moyens, quels… 173 2/3 160 ll 168 2/3
Toutes nos analyses… 179 165 b 173 3/4
Cela ne veut pas dire qu’il… 185 t 171 1/2 179 3/4
L’instinct est sympathie. 191 1/2 177 1/2 186 1/4
L’évolution de la vie… 197 182 1/2 191 1/3
[fin du deuxième chapitre] 201 2/3 186 3/4 195 b
Chapitre troisième 203 187 196
Au fond de ces spéculations… 208 1/2 191 ll 201 1/4
La science positive, en effet, est… 213 1/2 196 3/4 206 1/4
Concentrons-nous donc sur… 218 t 201 t 210 2/3
L’intelligence, telle que Kant… 223 t 205 2/3 215 2/3
[note sur Plotin] 229 211 222
[note faisant référence à l’Essai] 234 216 227
Mais le philosophe se refusera… 239 3/4 221 1/4 232 1/2
Mais c’est par exception… 244 1/2 225 1/2 237 t
Mais la même confusion… 249 1/3 230 241 1/2
Mais notre intelligence passe… 255 b 236 t 247 b
Quand nous replaçons… 260 1/4 240 t 252 1/3
Envisagé de ce point de vue… 265 t 244 3/4 257 1/3
Tout est obscur dans l’idée… 269 3/4 249 261 1/3
Maintenant, d’où vient… 275 t 253 b 267
Mais a travers les mots… 281 t 259 1/2 272 ll
Radicale aussi, par conséquent… 286 1/4 264 1/3 278 t
La philosophie nous introduit… 291 t 268 3/4 283 2
Chapitre quatrième 272 287
L’autre illusion est proche… 296 2/3 273 1/2 288 2/3
Voyons donc à quoi… 301 1/2 277 b 293 1/2
Il suit de cette double analyse… 307 t 283 1/4 299 t
Mais il suit tout d’abord… 312 1/3 288 1/4 304 1/2
En résumé, pour un esprit… 318 1/2 293 3/4 310 1/2
Mais pensons-nous jamais… 323 1/2 298 2/3 315 1/2
Que si maintenant on cherchait… 328 b 303 2/3 320 2/3
Considère-t-on la flèche… 333 b 308 t 325 1/2
Il en faudrait faire abstraction… 339 1/4 313 t 330 b
Extension et distension… 344 3/4 318 1/3 335 3/4 [?]
Cette conception, qui transparaît… 350 t 323 1/4 341 2/3
Tel fut le point de vue… 355 2/3 328 1/3 367 1/4
C’est pourquoi l’on a encore… 360 2/3 332 b 352 t
Pourtant la succession… 366 1/2 338 1/3 357 b
Il est vrai que c’eût été… 372 1/2 344 364 1/4
C’est ce parallélisme… 379 1/3 350 1/4 370 2/3
Ces doctrines se trouvent… 384 b 355 1/2 376 1/2
De ce côté encore, Kant… 390 b 360 ll 382 1/3
S’agit-il enfin… 396 365 3/4 387 2/3
[fin] 399 3/4 369 1/4 391 1/2

[back to top]

L’Energie spirituelle (1919)

  Alcan, 1st ed., 1919 PUF Mind-Energy, trans. Wildon-Carr, 1920
Avant-propos [v] v
I La conscience et la vie 1 1 3
Voici la première direction… 5 1/4 4 7 1/2
Or, à mesure que… 9 3/4 9 1/3 13 t
Si nous cherchons, en effet, comment… 14 2/3 14 18 2/3
Il est inutile d’entrer dans le détail… 19 1/4 18 1/2 23 3/4
Les philosophes qui ont spéculé… 24 t 23 t 29 1/2
[fin] 29 2/3 28 1/3 36 1/2
II L’âme et le corps 31 29 37
Voilà ce qu’on dit quelquefois… 36 3/4 34 1/2 43 1/4
Mais on ne se passe pas de philosophie… 41 1/2 38 ll 48 2/3
L’étude des faits permettra de décrire… 46 1/2 43 3/4 54 1/4
C’est pourquoi il suffira… 51 t 48 59 1/3
Mais voyons ce qui se passe… 55 ll 52 2/3 65 t
Mais c’est dire aussi que la vie… 61 1/2 57 b 71 2/3
[fin] 63 3/4 60 1/4 74 1/2
III « Fantômes de vivants » et « recherche psychique » 65 61 75
Mais voilà justement ce qui déconcerte… 70 b 66 1/2 81 2/3
On s’étonne parfois que la science moderne… 74 3/4 70 1/4 86 1/3
Que si nous passons aux autres… 79 1/3 74 1/2 91 3/4
Plus nous nous accoutumerons… 84 1/3 79 1/3 97 1/2
[fin] 89 1/4 84 1/4 103 1/4
IV Le Rêve 91 85 104
Le toucher intervient d’ailleurs… 95 3/4 89 1/2 109 1/3
Remarquons d’abord que le rêve… 99 1/2 93 113 1/2
La naissance du rêve… 104 1/4 97 1/2 118 ll
Donc, le rêveur se croit à la tribune… 108 2/3 101 3/4 123 ll
[note citant Alfred Maury] 112 105 quoted inline 128–29
[fin] 116 1/4 109 1/4 113 1/3
V Le Souvenir du présent et la fausse reconnaissance 117 110 134
Où trouver cette explication ? 122 1/2 115 1/4 140 1/3
Échappera-t-on à la difficulté… 127 3/4 120 1/3 146 t
Mais nous voudrions présenter d’abord… 132 1/2 124 ll 151 1/3
Voyons, en effet, comment se forme… 137 1/3 129 1/3 156 3/4
En creusant encore au-dessous… 142 t 133 b 162 1/2
Supposons une leçon autrefois sue… 147 1/3 138 ll 168 2/3
Reste à savoir pourquoi… 152 b 144 1/3 175 1/2
Or, il faut remarquer que… 157 3/4 148 b 181 t
[fin] 161 b 152 2/3 185 3/4
VI L’Effort intellectuel 163 153 186
C’est sur le plan des images auditives… 168 3/4 158 1/2 192 1/4
Or, de l’enquête faite par M. Binet… 173 1/2 162 ll 197 2/3
Il faudrait maintenant étudier… 178 1/2 167 2/3 203 1/3
Je ne puis aborder ici le problème… 183 2/3 172 2/3 209 t
À cette question le simple bon sens… 188 1/2 177 1/3 214 3/4
Nulle part ce jeu n’est aussi visible… 193 3/4 182 1/3 220 ll
D’un malentendu sur la nature de cette unité… 197 b 186 1/4 225 1/2
[fin] 202 1/3 190 1/2 230 2/3
VII Le Cerveau et la pensée : une illusion philosophique 203 191 231
Nous nous proposons d’établir… 208 1/4 195 b 236 3/4
Voici encore les objets… 213 1/3 201 1/4 243 1/3
Vous parliez d’abord du cerveau… 218 3/4 206 t 249 1/3
[fin] 223 1/3 210 1/2 255 1/4

[back to top]

Durée et simultanéité (1922)

Alcan, 2nd augm. ed, 1923 PUF, 7th ed. trans. Jacobson, Clinamen Press, 1999
Avertissement pour la 7e édition v 151
Avant-propos de la deuxième édition v xii xxvii
Préface vii ix xxix
Chapitre premier : La demi-relativité 1 1 1
[fig. 2] 6 5 4
Nous venons de supposer, il est vrai… 11 2/3 9 1/4 6 1/2
Nous venons de voir que les zéros… 16 1/3 12 2/3 8 3/4
Je suppose alors que ces deux observateurs,

Pierre et Paul…

21 1/2 16 1/2 11 2/3 (no ¶ break)
Ainsi parlerait Paul. Et du même coup… 26 b 20 1/2 14 t
Telles sont donc, pour revenir… 30 b 23 ll
Chapitre II : La relativité complète 32 25 19
Nous avons imaginé un système S en repos… 35 1/3 27 1/2 20 3/4
Car c’est un fait remarquable que la… 40 1/3 30 ll 22 b
Nous ne voudrions pas allonger outre mesure… 45 t 34 1/2 25 t
D’autre part, nous appellerons… 50 1/3 38 1/2 27 1/2
Chapitre III : De la nature du temps 54 41 30
[long paragraph:] « Comment passons-nous . . . par conséquent de conscience. » 55 3/4–61 t 42 1/4–46 t 30 b–33 1/3
Maintenant, rien n’empêche… 65 1/2 49 1/2 35 1/2
Simultanéité dans l’instant et… 70 1/3 53 37 2/3
Le premier point est évident. 75 1/3 56 2/3 40 t
Mais si notre science n’atteint… 80 1/3 60 1/3 42 1/4
Mais nous devons fermer cette trop… 85 3/4 64 1/3 44 3/4
Chapitre IV : De la pluralité des Temps 91 68 48
Considérons d’abord la pluralité des Temps… 96 1/4 71 b 50 3/4
Je suis peintre, et j’ai à représenter… 100 1/2 74 ll 52 b
En effet, Pierre et Paul ont affaire… 105 1/2 78 3/4 55 1/3
[note citant Wildon-Carr] 110 b 82 1/2 57 1/3 [ref. to n. 5]
En est-il ainsi encore de tous… 114 1/2 85 1/2 59 1/3
Ceci posé, considérons deux systèmes S et S’… 119 1/3 88 2/3 60 ll
Il faut donc distinguer deux espèces… 125 2/3 93 1/2 63 b
Du point de vue que nous appelions celui… 130 ll 97 1/3 66 1/2
[fig. 4] 135 100 68 b
[fig. 5] 140 104 71 b
Donc, il y a dans le système S une ligne MNP… 145 ll 108 2/3 74 1/3
Alors, à mesure que croît la vitesse de S’… 149 1/2 111 1/3 75 b
Toutefois l’illusion impliquée… 153 1/2 114 1/2 77 b
Pour tout résumer, nous n’avons… 158 b 118 1/2 80 2/3
Mais notre observateur terrestre… 163 b 121 ll 82 ll
Chapitre V : Les figures de lumière 166 124 86
1° Effet transversal ou « dilatation du temps ». 171 t 127 3/4 88 b
2° Effet longitudinal ou « dislocation de la simultanéité ». 175 1/3 131 90 b
Résumons-nous en deux mots. 180 1/3 134 3/4 93 1/3
On voit ce que signifie la contraction. 185 b 138 b 94 2/3
Chapitre VI : L’Espace-Temps à quatre dimensions 188 140 97
Notre calcul aura paru un peu gauche. 195 t 145 ll 101 t
On a de la peine à imaginer une dimension… 200 b 150 1/2 104
Bref, la forme d’une courbe à trois… 205 1/2 153 2/3 106 t
Les premiers estimeront qu’il y a bien… 210 2/3 157 1/2 108 2/3
Elle vous donnera moins, car… 215 1/2 161 t 110 b
Tels sont les deux points… 221 1/2 165 1/2 113 2/3
Pour montrer comment Temps et Espace… 226 1/2 169 1/4 115 3/4
Mais nous avons envisagé un cas… 231 1/2 172 3/4 118 1/4
Remarque finale 236 177 122
Vieillissement et durée appartiennent… 241 t 180 3/4 124 2/3
Appendice I : Le voyage en boulet 243 183 127
« Paul constate donc que l’horloge… 249 187
« J’arrive alors au point essentiel. 253 189 1/3
En somme, nous donnions dans cette réponse… 258 t 193 1/4
Appendice II : Réciprocité de l’accélération 259 194 135
[fin] 265 1/2 198 2/3
Appendice III : Le « temps propre » et la « ligne d’Univers » 266 199 139
On ne saurait s’exprimer avec plus de précision. 271 202 1/2
Pour le savoir, nous n’avons qu’à placer… 275 1/2 205 1/2
Il va sans dire que nos remarques… 280 1/2 208 b
On tombe d’ailleurs dans une confusion… 284 2/3 212 1/4
[fin] 286 ll 213 2/3

[back to top]

Les Deux Sources de la morale et de la religion (1932)

Alcan, 20th ed., 1937 PUF, 4th ed., 1990 trans. Audra and Brerenton, U of Notre Dame P, 1977
Chapitre premier 1 1 9
Ainsi nous sommes toujours ramenés… 6 2/3 6 1/2 13 b
En général aussi, l’angoisse morale… 10 3/4 10 1/2 17 2/3
C’est à elle aussi que pensent les philosophes 15 ll 15 b 22
Considérons deux lignes divergentes d’évolution… 20 ll 21 26 1/2
Ce sont en effet, elles aussi, des sociétés closes. 25 1/3 25 1/2 30 1/2
La nature de cet appel, ceux-là seuls… 30 1/4 30 1/2 34 3/4
Toutefois un problème se pose à l’égard d’elle… 35 1/4 35 1/2 39 1/3
Qu’une émotion neuve soit a l’origine… 39 2/3 40 43 1/4
C’est dire qu’en faisant une large part à l’émotion… 44 1/2 44 b 47 3/4
Ils disent d’abord que ce qu’ils éprouvent est un sentiment de libération. 49 1/2 50 t 52 1/2
[long paragraph:] Quelque hétérogénéité qu’on puisse trouver . . . nous nous détachons de la Nature naturée. 52 t–55 ll 52 2/3–56 2/3 54 3/4–58 1/3
[long paragraph:] La géométrie des anciens . . . elles ont été décisives pour l’avenir de l’humanité. 58 t–61 b 58 b–62 2/3 60 1/3–63 3/4
[very long paragraph:] Toutes les notions morales se compénètrent… les deux composantes de l’obligation. 67 2/3-80 b 68 1/2–81 3/4 69 t–81 1/2
[long paragraph:] Que ce soit alors la raison qui parle, je le veux bien . . . toute l’obligation dont elle s’enveloppe. 85 b– 92 b 86 3/4–93 2/3 85 2/3–92 t
La vie aurait d’ailleurs pu s’en tenir là… 96 1/4 97 95 t
[long paragraph:] De cette double origine de la morale . . . ou même, dans certaines circonstances, la sienne. 98 1/2–102 t 99 t–102 2/3 97 t–100 1/4
[fin] 103 1/4 103 3/4 101 1/4
Chapitre II 105 105 102
Mais, justement, la difficulté ne tiendrait-elle… 111 1/3 111 t 107 1/2
Tel est en effet le problème plus vaste… 115 1/4 115 111 1/4
Ainsi envisagée, l’évolution apparaît… 120 1/2 120 1/4 116 t
Imaginons alors une humanité primitive… 125 1/4 125 1/2 121 t
Enfin nous parlions d’un dieu qui surgirait… 130 1/3 129 b 125 t
Nous venons d’indiquer la première fonction… 135 1/4 134 1/2 129 1/4
Nous ne définirons pas encore cette… 140 1/3 140 t 134 1/2
Nous venons de déterminer deux fonctions… 144 ll 144 1/3 138 1/2
L’activité humaine se déroule au milieu… 149 1/3 148 1/2 142 1/3
Les exemples si variés de « mentalité primitive »… 154 1/2 153 2/3 147 t
Mais fermons cette parenthèse et résumons-nous. 160 1/3 159 1/2 152 1/2
Il y a maintenant un autre point dont on… 165 163 3/4 156 b
L’étude des non-civilisés n’en sera pas… 171 169 3/4 162 1/4
Les opérations ont été souvent décrites… 176 1/4 174 3/4 166 3/4
Qu’il soit arrivé à la magie de servir la science… 180 178 1/2 170 1/3
L’histoire des religions a longtemps tenu pour primitive… 186 1/4 184 2/3 175 b
Partons donc de l’idée qu’il y a des intentions inhérentes… 190 1/3 188 2/3 177 2/3
[note citant Westermarck] 196 195 185
Inutile de chercher à cette marche un rythme ou une loi. 199 b 198 1/4 188 1/3
Tous ces dieux sont attachés à des choses. 205 1/3 203 1/2 193 1/3
Mais voyons de plus près pourquoi cette faculté fabulatrice… 210 2/3 208 2/3 197 ll
Quant au sacrifice, c’est sans doute… 215 b 213 b 202 2/3
Notre seconde remarque, dont nous pourrions… 220 b 218 3/4 207 1/4
[fin] 222 1/4 220 1/4 208 1/2
Chapitre III 223 221 209
Mais quand il parle, il y a, au fond de la plupart… 228 1/2 226 1/2 214
Cette évolution fut purement rationnelle. 233 2/3 231 2/3 218 b
Maintenant, jusqu’où la pensée hindoue… 238 1/4 236 223 t
Quand on prend ainsi à son terme l’évolution intérieure… 243 2/3 241 1/2 228 1/3
Déjà dans le mysticisme qui s’arrêtait à l’extase… 249 1/4 246 ll 233 t
Ce que le mystique trouve devant lui est donc… 255 3/4 253 1/3 239 1/4
Ces problèmes, est-ce l’expérience mystique qui les résout ? 262 259 2/3 244 b
C’est en suivant d’aussi près que possible… 266 2/3 264 1/3 249 t
Cette nature, le philosophe aurait vite fait… 270 1/4 267 2/3 252 1/4
Nous dépassons ainsi, sans doute, les conclusions… 274 2/3 272 t 256 1/4
Telle sera notre conclusion. Attribuant une telle place… 279 1/3 276 2/3 260 1/3
[fin] 285 1/4 282 1/2 265 2/3
Chapitre IV 287 283 266
Maintenant, la distinction entre le clos et l’ouvert… 293 188 b 271 1/2
Disons d’abord que l’homme avait été fait… 297 t 292 ll 275 1/2
Mais laissons de côté le tempérament du « chef »… 302 2/3 298 1/3 280 1/3
De la société naturelle nous venons en effet d’indiquer… 306 1/2 302 1/4 283 3/4
Nous ne le pensons pas. Le présent travail… 311 1/4 306 3/4 288 1/4
On a souvent parlé des alternances de flux et de reflux… 315 3/4 311 1/3 292 1/4
Il s’agissait du souci de confort et de luxe… 322 1/3 317 3/4 298 t
Nous touchons au point essentiel de notre discussion. 328 2/3 324 1/4 303 ll
Mais l’a-t-elle tout à fait voulu ? 332 3/4 328 1/4 307 2/3
Qu’un génie mystique surgisse ; il entraînera derrière lui une humanité… 337 1/4 332 1/2 311 2/3
[fin] 343 2/3 345 b 317 3/4

[back to top]

La Pensée et le mouvant (1934)

Alcan, 1st ed., 1934 PUF The Creative Mind, trans. Andison, Philosophical Library, 1946
I Introduction (I) 7 1 9
S’agit-il du mouvement ? L’intelligence n’en retient… 12 1/2 6 t 14 1/3
Radicale est donc la différence entre une évolution… 18 1/2 11 2/3 20 t
C’est dire qu’il faut un hasard heureux… 23 ll 16 2/3 25 t
De ces premières réflexions sortirent des conclusions… 29 21 1/3 29 ll
[fin] 31 1/2 23 1/2 32 1/4
II Introduction (II) 33 25 33
Il y a pourtant un sens fondamental : penser… 38 b 30 1/2 38 3/4
La science positive s’adresse en effet… 42 2/3 34 42 1/2
Mais la tentation est grande de pousser… 49 1/3 40 t 46 1/4
N’attendez pas de cette métaphysique des conclusions simples… 56 46 52 1/2
Mais le concept au contenu indéterminé, ou plutôt… 60 2/3 50 1/3 57 t
Appliquons cette méthode au problème des idées générales… 65 ll 55 1/4 62 1/3
Pareille recherche n’aurait quelque chance d’aboutir… 71 3/4 60 2/3 67 b
Cet effort exorcisera certains fantômes de problèmes… 76 1/2 65 t 72 t
Telle est la doctrine que certains avaient jugée attentatoire… 82 1/2 70 1/2 77 1/2
Hâtons-nous d’ailleurs de le dire… 88 1/2 76 t 83 1/3
Plus lentes encore à se faire accepter… 94 1/2 81 1/2 88 3/4
Rien de précis, au contraire, dans la conversation… 99 2/3 86 1/2 93 3/4
Habile à parler, prompt à critiquer. 103 2/3 90 t 97 2/3
Nous répudions ainsi la facilité. 109 2/3 95 2/3 103 1/2
III Le possible et le réel 115 99 107
J’estime que les grands problèmes métaphysiques… 121 1/3 104 b 112 2/3
Les deux illusions que je viens de signaler… 126 1/4 109 2/3 117 1/3
Nous ne le voyons pas, toujours pour… 132 t 114 3/4 122 b
IV L’intuition philosophique 135 117 126
Dégageons-nous de cette complication, remontons… 139 3/4 121 1/2 130 1/2
Eh bien, celui qui procéderait ainsi serait… `45 1/4 126 1/2 135 b
Pouvons-nous ressaisir cette intuition elle-même ? 151 t 131 b 141 1/2
La vérité est que la philosophie n’est pas une synthèse… 156 1/3 136 3/4 146 1/2
Car il n’est pas nécessaire, pour aller à l’intuition… 161 t 141 1/4 151 1/4
V La perception du changement 163 143 153
Sur ce second point nous serons également d’accord. 167 1/3 147 t 156 2/3
Eh bien, ce que la nature fait de loin en loin… 174 t 153 1/3 163 t
Commençons par le mouvement. 179 1/2 158 t 168 t
Je n’insisterai pas davantage sur ce point. 185 1/4 163 1/2 173 1/2
Réfléchissons en effet à ce ‘présent’ qui serait seul existant. 190 2/3 168 1/2 178 1/2
Ce n’est pas seulement notre passé à nous qui se conserve… 195 ll 173 1/4
VI Introduction à la métaphysique 201 177 187
Il y a une réalité au moins que nous saisissons tous… 206 3/4 182 1/4 191 2/3
Mais on la représenterait bien moins encore… 210 2/3 185 1/2 195
La psychologie, en effet, procède par analyse… 215 1/2 190 1/4 199 3/4
Mais le rationalisme est dupe… 220 1/2 194 3/4 204 2/3
Les concepts, comme nous le montrerons ailleurs… 224 1/3 198 1/3 208 1/2
Considérons par exemple la variabilité… 229 1/2 203 213 1/2
Exprimons la même idée avec plus de précision. 235 1/3 208 1/3 219 t
V. Il devait y échouer. 240 3/4 213 1/3 224 t
Mais la sonde jetée au fond de la mer… 246 218 t 228 1/2
Là est toute la question. Si la connaissance… 251 2/3 223 1/3 233 1/3
[fin] 255 3/4 227 t 237 1/4
VII La philosophie de Claude Bernard 257 229 238
Aux yeux du philosophe, elle contient… 260 2/3 232 1/3 241 1/3
Mais si Claude Bernard ne nous a pas donné… 263 1/2 235 t 244 1/4
[fin] 266 2/3 237 b 247 1/4
IX Sur le pragmatisme de William James 267 239 248
De tout temps on a dit qu’il y a des vérités… 273 244 1/2 253 1/4
La structure de notre esprit est donc en grande partie… 278 t 249 1/4 257 3/4
[fin] 280 b 251 b 260 1/2
X La vie et l’œuvre de Ravaisson 281 253 261
Soient, par exemple, toutes les nuances de l’arc-en-ciel… 287 b 259 1/3 267 t
Il y a, dans le Traité de peinture 293 2/3 264 2/3 272 2/3
Chez M. Cousin, la pensée était tendue… 298 2/3 269 1/4 277 1/2
Claude Bernard s’exprime d’abord comme si… 304 1/4 274 1/3 282 b
Nous voici donc en présence de la première… 309 1/2 279 1/4 288 t
Or, à mesure que M. Ravaisson entrait… 315 1/3 284 1/2 293 2/3
En même temps qu’il présentait la générosité… 319 3/4 288 2/3 297 3/4
[fin] 322 b 291 1/2 300 1/2

[back to top]

© Nils F. Schott 2016

All rights reserved